Archives mensuelles : mai 2018

Théorie de l’information générale ou Essai d’épistémothérapie culturelle

1. La seconde édition de mon « Tractatus logico-ecologicus » vient de paraître sous le titre malencontreux, de « Théorie de l’information générale ». Le sous-titre, « ou la quatrième vexation » me plaît davantage. Mais en fait, j’aurais dû l’intituler « Essai d’épistémothérapie culturelle », car il s’agit bien de pathologie, au sens propre du terme, de la pensée culturelle, et plus particulièrement, de la pensée dite occidentale, autrement dit, de celle qui est apparue dans l’aire culturelle, qui va des rives du Tigre et le l’Euphrate, jusqu’en Grèce puis dans l’Europe entière et qui essaima progressivement dans le reste du monde.

Je voudrais maintenant m’appliquer à poursuivre ce que j’ai laissé en projet à la fin de mon avertissement à la seconde édition et dans les Notes qui la suivent…

2.