Archives du mot-clé implication

Pratique de la logique immanente (3) A propos d’histoire

A propos d’histoire

L’Histoire avec un grand H est toujours l’histoire officielle, c’est-à-dire une certaine histoire destinée à orienter notre pensée, notre raison explicative. Les historiens non officiels ont longtemps cherché la vérité historique; ce qui se serait réellement passé. Mais en fait, pour ainsi dire, ils ne peuvent se mettre d’accord. La raison en est simple. L’histoire repose sur des faits qui ne disent rien, les choses ne disent rien de précis. Nous devons toujours en proposer une interprétation. Mais l’interprétation n’est jamais finie. Elle dépend de l’époque, de celui qui l’interprète et des projets en cours. Et chaque interprétation nouvelle de l’histoire n’est pas plus un pas vers la vérité historique que chaque découverte scientifique ne nous rapproche de l’identité entre la raison et le reste du monde. Cette conception de la vérité n’est rien d’autre qu’une superstition obsessionnelle dans le meilleur des cas et dans le pire une injonction du plus fort. Chaque usage de la raison, ici encore, est une implication de l’homme qui en use dans le monde des humains. Et chaque « fait » historique ne peut se concevoir autrement que comme un jugement éthique et c’est sur l’éthique de celui qui parle que nous devons porter d’abord notre faculté de jugement. Et l’éthique c’est la valeur humaine nécessaire pour persévérer dans notre existence en tant qu’individu et espèce dans le même mouvement puisque nous sommes à la fois issus de l’espèce et inclus dans l’espèce. L’éthique en ce sens ne peut reposer que sur une conception universelle de l’être humain, des ses droits égaux, partout et toujours; une conception déhiérarchisée. Cela est notre projet.

P.S.: puisqu’à ce propos, je parle en ce moment du « doux pays de France », je dois dire que je n’aime pas du tout la politique du ministre de l’intérieur vis à vis les Roms qui rappelle de douloureux souvenirs.