DIALOGUE DE FOUS

 

1. Avec Jean-Didier Vincent (à la manière de Diderot)

N'Guo. - Donc vous pensez que si on recommençait l'évolution à zéro, il se passerait tout autre chose que ce qui s'est passé.

Le biologiste. - En effet! La pièce est un spectacle improvisé qui ne se donne qu'une fois. Rien de vivant n'existe en dehors du temps et celui qui ramène un instant passé recrée un monde nouveau et de nouveaux dialogues.

N'Guo. - Mais vous le faites pourtant au moins jouer deux fois puisque vous prétendez qu'il s'est joué de telle façon?

Le biologiste. - Que voulez-vous dire?

N'Guo. - Et bien vous prétendez qu'il a eu lieu une fois plus la fois où vous racontez comment cela s'est passé. Cela fait bien deux fois.

Le biologiste. - Mais enfin! Ce que je dis n'est pas le processus de l'évolution qui se rejoue; c'est simplement ce que je pense du processus.

N'Guo. - Vraiment? Ainsi, la première fois, celle que vous décrivez comme ayant dû se passer ainsi, n'était donc pas de votre pensée?

Le biologiste. - Vous m'avez encore eu. Je ne sais plus ni comment ni quoi dire avec vous.

 

2. avec un déterministe (non finaliste)

D. - Je suis d'accord avec Darwin, l'évolution s'effectue au hasard, sans finalité, en suivant simplement des lois déterministes, mécaniques, c'est-à-dire celles de la physico-chimie.

N'Guo. - Y compris ce que vous dites et vous en train de le dire?

D. - !!!??

Jacques Jaffelin

 

  remonter              flechec.gif (880 octets)    considérations intempestives   flecheD.gif (875 octets)            flechec.gif (880 octets)    télécharger ce texte   flecheD.gif (875 octets)