PROPOSITIONS POUR LA PARITÉ POLITIQUE HOMME-FEMME

LA DOUBLE REPRÉSENTATION UNIVERSELLE

 

Les femmes ne sont ni une minorité, ni une nationalité, ni un groupe religieux. Elles constituent la moitié de l'humanité; l'être humain est homme ou femme quels que soient les types de regroupement considérés. La parité politique homme-femme doit être envisagée aujourd'hui comme une nécessité, au même titre que le fut, en son temps, le suffrage universel. Les techniques proposées jusqu'à présent pour la mettre en oeuvre ne semblent pas satisfaisantes ni même applicables.

Ni la technique des quotas, ni celle de la discrimination positive ne permettent d'y parvenir. La seule technique sociale qui semble satisfaire pleinement à la réalisation de la parité politique homme-femme consiste en une double représentation universelle et systématique à tous les niveaux électifs (municipalité, région, assemblée nationale, présidence). A chaque élection, il devrait y avoir deux listes, une liste de femme et une liste d'homme, et il y aurait ainsi, systématiquement, et sans contestation ni discrimination possible, une femme et un homme élus en même temps et au même niveau de représentation. Dans chaque ville, il y aurait ainsi une maire et un maire; dans chaque circonscription, il y aurait une députée et un député; et nous aurions une présidente et un président de la république. Les décisions seraient prises en commun accord et, en cas de litige, une procédure de vote à la majorité par les instances représentatives des différents niveaux de l'autorité (conseil municipal, conseil de région, assemblée nationale) serait mise en oeuvre. En fait, de même que l'on a fini par accorder l'égalité de l'autorité dans la famille à l'homme et à la femme (par le concept d'autorité familiale), de même on doit le reconnaître à tous les niveaux sociologiques d'autorité. Le reste ne sera que vœu pieux.

Jacques Jaffelin

 

  remonter              flechec.gif (880 octets)    considérations intempestives   flecheD.gif (875 octets)            flechec.gif (880 octets)    télécharger ce texte   flecheD.gif (875 octets)