Ethicologie à l’usage des jeunes générations

Rappelons d’abord ces deux citations fondamentales:

 » Cet Être éternel que nous appelons Dieu ou la Nature, agit avec la même nécessité qu’il existe (…) N’existant pour aucune fin, il n’agit donc aussi pour aucune; et comme son existence, son action n’a ni principe ni fin. Ce qu’on appelle cause finale n’est d’ailleurs rien que l’appétit humain en tant qu’il est considéré comme le principe ou la cause primitive d’une chose. »

Spinoza, Éthique, Préface à la IVe Partie

 

« Je ne peins pas l’être, je peins le passage. »

Montaigne

—————————————

Ces deux extraits constituent le plus dense résumé de la manière immanente (autrement dit, sans transcendance) de penser que je vous propose. Il est important de les méditer avec toute l’attention et le plaisir qui doivent venir avec.

Plan

1. Spinoza, le premier écologique; le terme éthicologique que je propose ici est une contraction des deux mots: éthique et écologie

2. Nature est le nom de Dieu et inversement

3. Tout ce qui existe étant nature, tout est donc également divin donc sans aucune transcendance…

4. Tout cela bien compris, constitue une éthique écologique générale, autrement dit, une éthicologie ou un guide de nos comportements à tous et envers tout.

Ceci est le plan et l’ébauche d’un projet en cours de rédaction en vue d’une nouvelle publication que je destine plus spécialement aux jeunes de tous les âges.

jaffelin.jacques@orange.fr

 
What do you want to do ?
New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *