Pensées inopportunes et intempestives

1

… « Nous sommes à n’en pas douter la pire des espèces vivantes que la Terre à engendrée depuis les dinosaures; nous avions une chance, nous avons même eu plusieurs chances, d’éviter la monstruosité, mais nous n’avons pas su en prendre aucune. Peut-être que cette planète a une tendance à créer des monstres avec, ce que nous considérons probablement justement comme une singularité: le vivant; qu’elle finit cependant par éradiquer. »

J’ai écrit cela un de ces jours récents ou les « bleus » m’ont traversés la pensée.

Mais si tout cela a du sens, notre tour va venir et cette planète dont nous sommes issus va peut-être poursuivre ses créations et destructions expérimentales, si je puis dire, et contre lesquelles nous sommes pour une fois, totalement impuissants; c’est peut-être pour bientôt! Qui sait?

2

La question fondamentale est quand même et toujours celle d’accepter notre impuissance, ou plus exactement de renoncer à notre délire culturel de toute-puissance.

Jacques Jaffelin

12 avril 2020

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.